Slam:

Elle a attendu pour écrire d’avoir quelque chose à dire. Le moment est venu mais les gens ne lise plus. Alors elle passe de la plume au micro, pour parler avec une tendresse volontiers brutale de la très faible probabilité qui l’intéresse: qu’on s’en sorte. Sachant bien que c’est pas gagné. Reste à pourfendre bêtise, paresse et autres hypocrisies…

Ce à quoi elle vous convie!

Anne  Teta'ï lors de son spectacle au festival du solo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *