Un festival en constante évolution

Aux prémices de ce qui est maintenant le Festival Tout Seul Devant Tout le Monde il n'y avait rien, excepté la volonté de se lancer dans l’aventure de ce festival.

Celle-ci débuta avec l’édition zéro en 2011, une édition expérimentale où les artistes, tout comme les techniciens et les personnes chargées de l'accueil, sont tous bénévoles. Environ 150 visiteurs ont été accueillis sur l’ensemble du week-end, confirmant aux organisateurs l’intuition qu’un tel festival pouvait trouver sa place au sein de la commune de Blangy-le-Château.

La seconde édition a attiré plus de 250 personnes, grâce auxquelles les artistes ont pu être rémunérés par le biais du bro à lait faisant office de « chapeau » typiquement normand qui circule dans le public à la fin des prestations.

Chaque édition apporte ainsi son lot de spectateurs toujours plus nombreux, certains fidèlement présents chaque année dès l'ouverture du festival, d'autres curieux le découvrant grâce aux affiches semées dans les environs, à la presse ou encore par le bouche à oreille...

 

 

 

Malgré la météo parfois défavorable et les aléas de l'événementiel, le public comme les artistes se disent tous satisfaits de l'esprit qui règne lors de ce week-end artistique. Ils sont nombreux à manifester leur soutien aux organisateurs :

« Quand on vient au festival, on se laisse entraîner dans une bulle de poésie vivante », disait un festivalier l’été dernier.

« On attend ce rendez-vous avec gourmandise, ça fait du bien de savoir que l’on va venir rêver pendant deux jours. » explique une castelblangeoise.

« Gardez votre esprit léger et chaleureux, on ne ressent ça dans aucun autre festival. » rajoute un autre spectateur.

 

 

 

 

En effet, une des qualités premières du festival est sans doute la simplicité et l'esprit familial qui y règne. C'est une volonté chère aux organisateurs depuis la première édition, et le public réagit favorablement à cet état d’esprit.

Tout Seul Devant Tout le Monde croît lentement mais surement, comme les arbres qui se façonnent sans hâte et trouvent leur équilibre au fil des années.

C'est ainsi qu'en 2015, plus de 750 personnes sont accueillies pendant les trois jours du festival, soit l'équivalent de la population de Blangy-le-Château. Un véritable succès qui démontre que le festival a un rayonnement, et qu'il a trouvé sa place dans le paysage culturel local.